Read Our Latest News

bt_bb_section_bottom_section_coverage_image

Salomé Mogier et Aurélien Rodriguez sont nommés, respectivement, Chief Commercial Officer (CCO) et Global Sales Director de Hcorpo.

La solution de réservation de l’hôtellerie d’affaires, Hcorpo fait évoluer son organisation. Le communiqué indique que ces promotions internes ont pour objectif “d’accompagner (la) croissance (d’Hcorpo) et de répondre aux enjeux actuels du marché européen des déplacements professionnels“. Et précise que cette croissance est “fondée sur (…) son développement uniquement sur son core business“. S’agit-il d’un tacle en douceur au concurrent CDS Groupe qui s’est pour le moins diversifié en acquérant il y a quelques mois la partie “travel” de Rydoo (désormais Goelett) ? On ne saurait dire…

Quoiqu’il en soit, Hcorpo, intégré à Groupe Gekko, lui même propriété du groupe Accor, nomme “deux nouveaux directeurs qui viennent cette année consolider l’ambition de la marque“. Dès lors, Salomé Mogier est nommée Chief Commercial Officer (CCO) à compter du 1er janvier; Aurélien Rodriguez est nommé Global Sales Director à compter de la même date.

Salomé Mogier travaille au sein du groupe Gekko depuis 2012 où elle débuta comme responsable “grands comptes” de la marque Teldar Biz (leader français de la réservation hôtelière B2B strictement dédiée aux agences de voyages), et intègre Hcorpo en tant que directrice account management en 2014, poste qu’elle occupait jusqu’à présent.

Titulaire d’un MBA de l’Escaet en “corporate travel management” et peut se prévaloir d’une expérience tant en agence de voyages qu’en cabinet de conseil en tant que consultante achats travel. Elle aura la charge d’assurer le développement de la solution en France et à l’international. Pour ce faire, elle sera épaulée d’un expert de l’hôtellerie d’affaires et des technologies appliquées aux déplacements professionnels.

Aurélien Rodriguez exerce au sein d’Hcorpo depuis 2015. Fort d’une expérience acquise au sein d’acteurs de l’hôtellerie d’affaires (Accor, HRS) et du services aux entreprises (Edenred), il a gravi les échelons de l’organisation commerciale d’Hcorpo en débutant comme responsable des ventes puis en devenant en 2020 Pre-Sales & Distribution Director.

Sa feuille de route : manager les équipes chargées du développement commercial de la solution Hcorpo (ventes directes et indirectes) sur les grands comptes en France et à l’international. Il a également la responsabilité des partenariats stratégiques qui assurent à la plateforme une connectivité à 360° au sein de l’écosystème du voyage d’affaires.

Source : DeplacementsPros

Share

Depuis plus de dix ans, Hcorpo accompagne les entreprises dans l’optimisation de la dépense hôtel. Dédiée au voyage d’affaires, cette filiale à 100% du groupe Accor continue sa croissance comme nous l’explique Salomé Mogier, Account Management Director.

Pouvez-vous nous dresser un état des lieux du voyage d’affaires ?
La crise sanitaire a bouleversé pas de mal de choses. Nous avons des enjeux différents avec une nouvelle génération de voyageurs et des comportements qui ont évolué. Malgré le développement du flex office et du télétravail, les entreprises ont réalisé que le déplacement professionnel reste un investissement indispensable pour continuer à se développer et conserver de la cohésion. On ne fait pas de team building par visio ! Le besoin de se retrouver demeure. Dans les projections post-Covid, les acteurs de l’industrie du voyage d’affaires avaient anticipé une reprise d’activité pour 2024-2025. Or, le retour des déplacements professionnels a été beaucoup plus rapide et beaucoup plus fort pour nous puisque nous avons fait 30% de croissance en 2022 par rapport à 2019.

« Devenir un vrai leader européen »

Il demeure des défis ?

Absolument, il y a une refonte des politiques de voyage dans un contexte inflationniste très fort. Aujourd’hui, l’hôtel est le deuxième poste de dépense en matière de voyage pour une entreprise après celui du transport. Pour certaines structures, la dépense liée à l’hôtel peut se chiffrer en centaines de millions d’euros. C’est la raison pour laquelle Hcorpo propose une solution permettant de piloter et d’optimiser cette dépense hôtelière tout en s’intégrant dans toute la chaîne de valeurs d’un déplacement professionnel. Nous avons une très forte expertise sur l’hôtellerie corporate que nous souhaitons continuer à développer dans d’autres pays afin de devenir un vrai leader européen.

Comment s’organise votre prospection ?

Nous avons une équipe de sales plutôt senior multi-compétences : hôtel, produit et avec une vraie expertise technologique. Nos commerciaux peuvent adresser des profils d’acheteurs, des financiers ou des travel managers. Les besoins sont différents en fonction du domaine d’activité et de la culture d’entreprise. Notre portefeuille de clients est assez hétérogène : secteur privé, CAC40, service public, mais aussi des organisations internationales. En plus de la prospection directe, nous faisons de la prospection indirecte intégrée aux offres de réseaux partenaires.

Et le marketing ?

Nous avons beaucoup renforcé la partie marketing. En 2022, notre stratégie a consisté à faire de l’inbound marketing et des plans de communication tournés sur le « nurturing ». Les réseaux sociaux sont aussi très prometteurs pour générer des leads. Associé à notre expertise business, le marketing est un levier fort pour se faire connaître. Notre objectif est que notre marque rayonne dans notre industrie tout en ciblant toutes les populations, car presque tout le monde voyage !

« Les clients entreprises ont besoin de s’adosser à des experts du B2B Corporate tels que Hcorpo »

Que cherchent vos clients ?

Avec la crise de l’emploi actuelle et la refonte des modes de travail, une bonne organisation des voyages professionnels, axée sur le bien-être, est une manière de faire de la rétention de collaborateurs. En matière de compliance, nous accompagnons les entreprises qui sont légalement responsables des collaborateurs lors des déplacements. Nos clients peuvent savoir en un clic où se trouvent les collaborateurs suite à un attentat ou une catastrophe naturelle par exemple. Pour aller plus loin, nous sommes les premiers sur le marché à calculer les émissions de carbone dans l’hôtellerie, ce qui est un point structurant dans le cadre des politiques RSE des entreprises. Ces éléments nous différencient des grandes plateformes de réservations d’hôtels ou d’hébergements.

C’est-à-dire ?

Le marché a évolué. Des acteurs leaders, historiquement loisirs, ont cherché à se positionner sur le segment des déplacements professionnels. Cependant, nous constatons que les clients entreprises ont besoin de s’adosser à des experts du B2B Corporate tels que Hcorpo, permettant de répondre à la complexité de l’écosystème et à la nécessité de mise en conformité avec les outils et les règles des entreprises.

 

Source : Nomination

Share

L’AFTM organise sa Convention Nationale le mercredi 25 janvier à la tour Accor. Un événement en partenariat avec Hcorpo, Accor et Hertz qui sera marqué par 4 temps forts, dont un débat autour de la distribution. 

L’AFTM souhaite réunir l’industrie du Business Travel lors de sa prochaine Convention Nationale, mercredi 25 janvier. Au programme : un atelier des connaissances sur la distribution hôtelière animé par HCorpo et Accor ; une intervention sur l’évolution de la réservation de la location de voiture, avec Bruno Diss, gérant SNC Vehitel pour Res@car en France ; suivie d’un débat sur la problématique « Distribution : enfin l’heure de vérité ? ». La journée se poursuivra l’après-midi avec la présentation du partenariat entre l’AFTM et She Travel Club, l’Oeil de l’AFTM et, enfin, le cocktail de clôture pour un moment de networking. Parmi les principaux temps forts de cette journée, le débat qui reviendra sur la mise en œuvre de NDC et les changements que cela va induire dans un écosystème déjà fragilisé par le Covid.

> A lire aussi : #FBT22 Michel Dieleman (AFTM) : « La reprise du voyage d’affaires est très prononcée »

Côté speakers, l’événement sera animé par François-Xavier Izenic qui fera intervenir Grégory Mavoian (MANOR), Yorick Charveriat (AMEX GBT) ou bien encore Christophe Jacquet (Havas Voyages). Pour Michel Dieleman, Président de l’AFTM :« Cette convention est importante à bien des égards. Elle est d’abord la première de l’année, elle a donc vocation à rassembler largement nos membres pour faire le point sur les nombreux défis qui nous attendent en 2023. Elle est également « à part » en raison de la thématique du jour – la distribution (tous segments confondus) – particulièrement au centre des enjeux et surtout du fait de la participation des dirigeants des principaux réseaux d’agences de voyages au débat sur l’avenir du modèle des TMC. C’est une première et nous sommes fiers que l’AFTM puisse porter tous les sujets sans tabou dans un climat apaisé et constructif dans l’intérêt de nos adhérents ». Les inscriptions sont d’ores et déjà ouverte via ce lien.

Source : DeplacementsPros

Share

1. HCorpo lance H-Board, son nouvel outil de business analysis

La solution de réservation et d’optimisation de la dépense hôtel dévoile H-Board, un nouvel outil permettant aux entreprises d’obtenir une meilleure visibilité de leurs dépenses hôtels. L’objectif : aider les entreprises à mieux piloter leurs dépenses hôtels. Une plateforme interactive basée sur l’intelligence artificielle qui propose aux entreprises une vision globale de leurs dépenses hôtels. « Le but est de permettre aux clients de pouvoir facilement et rapidement analyser ses indicateurs de performance et de déterminer le niveau d’atteinte de ses objectifs ». L’outil permet également de faire des requêtes Ad Hoc lui permettant d’extraire des données en fonction de besoin spécifique.

Voir l’article complet

Source : Déplacements Pros

Share
La gestion des risques fait partie intégrante des enjeux auxquels sont confrontés les acheteurs. Ces risques impactent l’ensemble des catégories d’achats, y compris celles responsables des déplacements professionnels et en particulier le volet hébergement.

Aujourd’hui, dans un contexte d’instabilité forte, l’industrie du voyage d’affaires fait face à une augmentation importante de ces risques, qu’elle doit être en mesure d’évaluer, d’anticiper et de piloter. Quels sont-ils et quels leviers actionner pour y faire face ?

Le risque d’approvisionnement

Avec la reprise des voyages loisirs et d’affaires, le risque d’approvisionnement est de plus en plus fréquent. L’enjeu majeur réside dans la capacité à proposer la bonne chambre, au bon endroit, et ce, jusqu’à la dernière minute, afin de répondre aux besoins d’agilité des voyageurs.

→  Avec un marché de l’hôtellerie très fragmenté, constitué essentiellement d’hôtels indépendants, un large inventaire d’hébergements permet de limiter ce risque d’approvisionnement, y compris durant les semaines « tendues » liées à une forte affluence (salons, évènements, jours fériés, etc.).

Le risque de flambée des prix des nuitées d’hôtels

Un autre risque majeur, lié à la hausse des prix, impacte déjà les entreprises. Depuis le début de l’année, les hôteliers répercutant l’augmentation de leurs coûts (énergie, salaires, etc.), le prix moyen des nuitées ne cesse d’augmenter – en moyenne de plus de 15% -. Quels sont alors les leviers actionnables dans ce contexte ?

L’entreprise, n’ayant pas la main sur l’augmentation des prix, pourrait inciter ses collaborateurs à voyager sur une gamme d’hôtel inférieure; en passant, par exemple, d’une catégorie 4 étoiles à 3 étoiles. Or, en optant pour cette solution, les conditions de déplacement seraient fortement détériorées, avec un impact potentiel sur la productivité du collaborateur.

→ Le multisourcing, sur lequel s’appuie Hcorpo, reste la meilleure solution. Une approche consistant à faire jouer la concurrence auprès de nombreux fournisseurs. Cette dernière permet à la fois de réduire les risques d’approvisionnement, mais aussi de maîtriser l’augmentation des prix.

Les autres risques liés aux déplacements professionnels

Lorsqu’il s’agit de gestion des risques Achats, il est essentiel de ne rien laisser au hasard. De nombreux autres risques liés aux déplacements professionnels restent ainsi à prendre en considération, tels que :

✓ Le risque sanitaire et sécuritaire qui, par le « Duty of Care », oblige les entreprises à assurer un standard de protection au voyageur

✓  Le risque financier, notamment avec la crainte de la défaillance fournisseur

✓ Le risque environnemental avec le déploiement des politiques RSE au niveau des fonctions Achats

Vous souhaitez aborder plus en détail les risques Achats liés à l’hébergement et connaître les solutions qui s’offrent à vous ? Nos experts vous accompagnent !

Source : AFTM

Share

Une plateforme pensée pour les acheteurs et travel managers.

Marque du groupe Gekko, filiale d’Accor, Hcorpo lance H-Board qui doit permettre aux entreprises d’avoir une visibilité complète de leurs dépenses hôtels.

Hcorpo dévoile son nouvel outil de business analysis qui doit permettre aux entreprises de prendre le contrôle sur leurs dépenses hôtels : H-Board.

Cette plateforme interactive a été pensée, « grâce à une plateforme interactive à l’interface fluide et intuitive basée sur de l’intelligence artificielle », pour faciliter le quotidien des acheteurs et travel managers.

Elle offre aux entreprises une vision 360° de leurs dépenses hôtels « pour un pilotage optimisé en temps réel et en toute autonomie », précise le Groupe dans un communiqué.

Les clients Hcorpo ont ainsi la possibilité, en quelques clics, d’obtenir différents types de statistiques (date de réservation, date de check-in, date de check-out, etc.), de mieux mesurer et piloter les économies liées à leurs dépenses hôtels et de disposer d’un reporting avec leurs indicateurs clés : volume de réservations, prix médian par nuitée, délai d’anticipation moyen, top destinations, top hôtels, conformité RSE…

 

Un portail unique et 100% dédié à chacun des clients

Elles peuvent aussi avoir une visibilité complète sur la dépense, se benchmarker par rapport au marché et aux entreprises de secteurs similaires et, enfin, obtenir des statistiques personnalisées grâce aux filtres et aux requêtes.

Ainsi, les acheteurs et travel managers ont accès, de fait, « à tout ce qui permet de prendre les bonnes décisions afin de répondre aux objectifs de l’entreprise, comme le développement de nouveaux pays ou encore le pilotage de nouvelles Business Unit ».

Salomé Mogier, Account Management Director Hcorpo, explique : « Pour nos clients grands comptes, nous avons souhaité aller plus loin en construisant, avec des acheteurs, un outil plus performant et davantage tourné vers la performance achat.

Avec H-Board, nous allions la business intelligence à notre expertise hôtel dans un portail unique et 100% dédié à chacun de nos clients. »

 

L’hôtellerie représente 30% de coûts de dépense des déplacements

Avoir une telle visibilité est d’autant plus importante que les priorités des entreprises sont le « contrôle de la dépense et le « duty of care », comme a déjà pu nous l’expliquer Fabrice Perdoncini, président de Gekko.

Avec une seule obsession : « que le voyageur réserve par le biais de ses outils, agence de voyages, SBT… Cela permet aux travel managers de contrôler leurs dépenses et d’assurer leur devoir d’assistance et de secours ».

Ces innovations sont d’autant plus importantes que le dernier baromètre American Express nous apprenait que les réservations hôtelières sont, en 2022, encore les plus sujettes aux réservations en direct.

Seul 32% des gestionnaires de voyages d’affaires affirment utiliser l’agence de voyages comme canal de réservation unique pour les hôtels. Un tel outil doit permettre aux entreprises de forcément mieux faire appliquer leur politique voyage grâce à des données adaptées et pertinentes.

Ajoutons, aussi, que lors d’un webinaire organisé par CDS Groupe et Axys Odyssey, on faisait le constat qu’autant l’appel d’offres était devenu la règle dans le cadre du choix d’une agence de voyages ou des transporteurs aériens, autant la partie “hôtellerie” restait négligée alors qu’elle représente en moyenne 30% de coûts de dépense des déplacements.

Source : TourMag
Share

La solution de réservation et d’optimisation de la dépense hôtel dévoile H-Board, un nouvel outil permettant aux entreprises d’obtenir une meilleure visibilité de leurs dépenses hôtels. 

Un nouvel outil de business analysis dynamique qui a pour objectif d’aider les entreprises à mieux piloter leurs dépenses hôtels. Réservée aux Travel managers et aux acheteurs, elle a été pensée pour faciliter leur quotidien. « H-Board est une plateforme interactive à l’interface fluide et intuitive basée sur de l’intelligence artificielle. Elle offre aux entreprises une vision 360° de leurs dépenses hôtels pour un pilotage optimisé en temps réel et en toute autonomie« , est-il indiqué à travers un communiqué. Contactée par nos soins, la société nous explique que les données sont récoltées et contextualisées afin de permettre au client de piloter sa dépense, de mettre en avant des économies mais aussi de contrôler la bonne application de sa politique voyage. « Le but est de permettre aux clients de pouvoir facilement et rapidement analyser ses indicateurs de performance et de déterminer le niveau d’atteinte de ses objectifs ». L’outil permet également de faire des requêtes Ad Hoc lui permettant d’extraire des données en fonction de besoin spécifique.

Plus d’autonomie et de data

Nourri à l’intelligence artificielle, ce nouvel outil à vocation à permettre aux acheteurs et TM de « prendre les bonnes décisions afin de répondre aux objectifs de l’entreprise ». Les bénéfices de H-Board sont notamment de proposer un reporting sur mesure, d’avoir une totale autonomie sur l’accès à la data, d’améliorer le pilotage de la dépense et soutenir le client dans la prise de décision. Pour HCorpo, cette solution a été développée dans un contexte où leurs interlocuteurs plébiscitent l’autonomie de l’accès à la donnée mais aussi la pertinence de la donnée. « En alliant une plateforme en ligne à de la données issues du paiement, Hcorpo propose une réponse adaptée aux attentes du marché. »

« Nos clients grands comptes étant très satisfaits de la qualité des données hôtels que nous leur mettons à disposition, nous avons souhaité aller plus loin en construisant, avec des acheteurs, un outil plus performant et davantage tourné vers la performance achat. Désormais avec H-Board, nous allions la business intelligence à notre expertise hôtel dans un portail unique et 100% dédié à chacun de nos clients », a déclaré Salomé Mogier, Account Management Director Hcorpo. Ce à quoi Aurélien Rodriguez, Pres-Sales & Distribution Director Hcorpo, ajoute : « L’accès à la donnée est une des raisons principales qui pousse les Acheteurs Travel et les Travel Manager à se doter d’une solution hôtel efficace. Avec H-Board, Hcorpo propose désormais à ses clients d’aller encore plus loin en utilisant la donnée disponible afin d’être plus précis dans la gestion de leur dépense. »

Source : deplacementspros

Share

Hcorpo lance un nouvel outil dans l’écosystème du business travel. Le spécialiste de l’hôtellerie d’affaires a annoncé le 20 juillet le lancement de H-Board, défini comme « un outil de business analysis permettant aux entreprises de prendre le contrôle sur leurs dépenses hôtels ». Pensé pour les travel managers et les acheteurs voyages, H-Board doit leur permettre d’aller plus loin dans le pilotage de ces dépenses, notamment en s’appuyant sur de l’intelligence artificielle.

Hcorpo officialise le lancement du nouvel outil d’analyse H-Board, et promet aux travel managers et aux acheteurs une vision à 360° sur leur dépense hôtels.

 

Concrètement, ce nouvel outil leur fournira par exemple des statistiques liées par exemple aux dates de réservation, et de check-in / check-out ou autres critères personnalisés. H-Board intègre également un reporting basé sur des indicateurs clés en fonction des besoins de l’entreprise, comme le volume de réservations, le prix médian par nuitée, le délai d’anticipation moyen, ou encore la conformité RSE.

Outre ces datas « internes », les utilisateurs pourront s’appuyer sur H-Board pour comparer le profil de leurs dépenses par rapport au marché, et tout particulièrement de se « benchmarker » par rapport à des entreprises de secteurs similaires. « Les Acheteurs & Travel Managers ont accès, de fait, à tout ce qui permet de prendre les bonnes décisions afin de répondre aux objectifs de l’entreprise, comme le développement de nouveaux pays ou encore le pilotage de nouvelles Business Unit », assurent les responsables de Hcorpo.

« Nos clients grands comptes étant très satisfaits de la qualité des données hôtels que nous leur mettons à disposition, nous avons souhaité aller plus loin en construisant, avec des acheteurs, un outil plus performant et davantage tourné vers la performance achat », explique Salomé Mogier, Account Management Director Hcorpo. « Désormais avec H-Board, nous allions la business intelligence à notre expertise hôtel dans un portail unique et 100% dédié à chacun de nos clients », ajoute Salomé Mogier

Source : Voyages d’Affaires

Share

L’activité business travel de Hcorpo (Gekko Group) retrouve de belles couleurs avec le printemps et la levée des restrictions sanitaires. Nous avons fait le point avec Fabrice Perdoncini, président de la centrale hôtelière, filiale du groupe Accor. Chiffres, nouvelles attentes des entreprises et des voyageurs d’affaires, lancement de Gekko Technology… Il nous dit tout.

L’interview de Fabrice Perdoncini, président de Gekko (Hcorpo)

 

Chez HCorpo, les hôtels de chaîne prennent le dessus sur les établissements indépendants pour des raisons de sécurité.

Chez HCorpo, les hôtels de chaîne prennent le dessus sur les établissements indépendants pour des raisons de sécurité.

TourMaG.com – Comment se porte l’activité “voyage d’affaires” de Gekko avec sa solution HCorpo ?

Fabrice Perdoncini : Nous avons eu un coup de stress avec Omicron début janvier et des réservations en baisse entre moins 20 et 25% par rapport à 2019. En mars, nous avons surperformé par rapport au marché avec des volumes facturés à +10% par rapport à 2019. C’est +30% par rapport à 2019 pour les prises de commande.

Cela s’explique par l’acquisition de nouveaux clients et par notre portefeuille de clients diversifiés qui comprend un grand nombre de PME qui voyagent essentiellement en France.

70% de nos déplacements chez HCorpo sont en France, c’est plus +10 points par rapport à 2019.

Troisième point : Les clients voyagent moins mais plus longtemps, notre panier moyen a augmenté, cela contribue aux bons résultats d’HCorpo.

A titre de comparaison, c’est plus difficile pour le loisir, le corporate est plus résilient. Avec Teldar Travel, (la solution loisir pour les agences de voyages NDLR), on est tout juste au niveau de 2019.

Sans doute parce que les agences ont dû mal à recruter et doivent réorganiser leurs agences. Elles vendent aussi de plus en plus les tour-opérateurs pour ne pas prendre de risques sur l’aérien et des vagues d’annulation éventuelles, elles préfèrent le tout packagé, ce qui freine le redémarrage de Teldar Travel.

 

Un voyageur en recherche de sécurité depuis la crise sanitaire

Fabrice Perdoncini, président de Gekko : “Nous en sommes en mesure d’offrir le meilleur prix à l’instant T”.
TourMaG.com – Le comportement du voyageur d’affaires a-t-il changé ?

F.P : La priorité pour le voyageur d’affaires, c’est la sécurité et la flexibilité. C’est ce qui motive l’acte d’achat, ce n’est plus le prix qui est en troisième position.La flexibilité, c’est de pouvoir annuler en dernière minute, 90% de nos ventes sont annulables sans frais, jusqu’à la dernière minute. C’est plus 15 points par rapport à 2019. La confiance est moins là.Pour des questions de sécurité, il réserve de plus en plus dans des hôtels de chaîne au détriment des hôtels indépendants. En termes de perception, les protocoles sanitaires lui semblent plus solides. Le poids des chaînes hôtelières, c’est 65% contre 48% pré-covid.Le délai d’anticipation s’est effondré, il a été divisé par deux, de 20 à 10 jours et 50% des réservations se font au mois le mois, c’est vraiment dernière minute.On l’a dit, il se déplace moins souvent mais plus longtemps. Il recherche du confort, il ne veut plus faire des allers-retours journée, aussi pour minimiser son incidence environnementale. Il veut maximiser et mutualiser ses rendez-vous au cours de son déplacement, c’est un élément très favorable pour l’hôtellerie.Il veut donc de la flexibilité, de la sécurité et du confort. Le voyageur est devenu un peu frileux depuis cette crise sanitaire.

 

L’obsession de l’entreprise, le “duty of care”

TourMaG.com – Et du côté des entreprises ?

F.P : L’entreprise, ses priorités sont le contrôle de la dépense et le “duty of care”, le devoir de sécurité qu’elle a auprès de ses collaborateurs. Elle a une seule obsession, c’est que le voyageur réserve par le biais de ses outils, agence de voyages, SBT… Cela permet aux travel managers de contrôler leurs dépenses et d’assurer leur devoir d’assistance et de secours.

L’hôtel est le point de chute le plus proche du collaborateur, c’est un point central pour les entreprises afin de géolocaliser leur collaborateur, en cas de séisme ou d’attentat.

Pour inciter les voyageurs à utiliser ses outils, l’entreprise doit lui faire comprendre qu’il n’aura aucun frais à avancer. C’est incitatif et non coercitif. Toutes les règles compliquées pour se déplacer dues au covid poussent également les collaborateurs à laisser à l’agence de voyages le soin de gérer leur déplacement.

Les entreprises retravaillent aussi leurs politiques voyages pour essayer de l’adapter à la situation covid, prioriser les hôtels qui ont des labels sanitaires et éco-responsables.

Elles doivent aussi la retravailler pour faire face à la hausse des prix sur l’hôtellerie liée à la hausse des matières premières et à celles des salaires

Il faut que les voyageurs puissent concilier impacts environnementaux, sécurité des acheteurs et la hausse des prix. C’est pourquoi ils retravaillent leur politique voyage.

Dans ce contexte, Hcorpo amène des solutions aux entreprises pour intégrer leurs politiques voyages et bénéficier d’un système tarifaire basé sur le Best Buy.

Dernière tendance, la RSE. Par définition, le voyage professionnel est extrêmement impactant. On commence à voir apparaître cette thématique dans plus de 50% des appels d’offres privés.

Il y a une vraie préoccupation des services achats “travel” sur ce type de thématique.

A notre stade, comme market place, nous allons collecter les informations RSE des hôtels et les diffuser de manière homogène afin de les rendre lisibles pour les travel managers et les voyageurs d’affaires au travers de filtres.

C’est la première étape. Au-delà des chartes, Accor, par exemple, audite chacun de ses hôtels pour connaître concrètement l’impact carbone, c’est un travail de titan. La chaîne veut aussi mesurer son impact “social”, par exemple les achats responsables.

Dès que les hôteliers auront cette data, on sera en mesure de la redistribuer sur notre plateforme.

La valeur ultime pour les entreprises, c’est d’avoir l’entière connaissance de l’impact carbone d’un déplacement, aérien, terrestre, hôtel… Pour l’instant, les hôtels adhèrent à des labels ou chartes mais ne proposent pas encore une donnée claire et fiable permettant de calculer l’impact carbone

L’activité économique repart très fort et il y a une vraie compétition pour recruter des talents. La politique voyage est l’un des éléments de rétention, ce n’était pas vrai en 2019.

Autre tendance, c’est le coworking, nous sommes interrogés là-dessus : j’ai un collaborateur qui part une semaine à Barcelone, est-ce que vous êtes capables d’offrir des “tiers lieux” pour qu’ils puissent se poser comme ils en ont l’habitude, en dehors des hôtels. Nous devons agréger des solutions de coworking.

Lancement de Gekko Technology pour diversifier les revenus

TourMaG.com – Vous avez aussi lancé une nouvelle offre, Gekko Technology ?

F.P : Nos activités en 2020 et 2021 étaient au plus bas, nous avons donc cherché une solution pour diversifier nos revenus. Nous sommes propriétaires de notre technologie, c’est notre force, nous avons créé une division Gekko Technology, éditeur de solutions technologiques spécialisée dans le monde du travel.Avec la crise, les entreprises ont cherché à digitaliser au mieux leur relation client. Nous avons signé des contrats avec des organisateurs d’évènements sportifs d’envergure internationale pour leur construire une plateforme d’hébergements. Nous avons aussi été sélectionnés par un réseau d’agence de voyages qui veut sa propre market place hôtels.C’est un modèle très résilient, indépendant de l’activité touristique. C’est une très belle surprise, j’ai deux ou trois coups de téléphone par semaine de responsables de groupe de tourisme qui se renseignent pour savoir comment on peut les aider. On n’aurait jamais lancé cette division sans cette crise.TourMaG.com – Gekko est une filiale du groupe Accor, les concurrents doivent-ils s’en inquiéter ?F.P : La question s’est posée au moment du rachat. Tout a été compartimenté, il y une vraie imperméabilité entre nos activités. Je vends tous les concurrents d’Accor, je suis agnostique dans ma distribution. Mon modèle, c’est le best-buy.Si Accor est vendu, c’est parce qu’ils ont les meilleurs prix, si ça doit être un Marriott ou un Louvre Hotel, c’est eux. Accor n’aurait aucun un intérêt à tuer ce modèle, la force et l’ADN de Gekko.
Source : Tour mag
Share

Forte de ses 10 années d’expertise, pour apporter des réponses concrètes aux impacts de la crise sanitaire, Hcorpo renforce son offre et son positionnement.

Durant  presque deux années, Hcorpo a analysé les nouveaux besoins de l’industrie du business travel et des voyageurs d’affaires.

Aujourd’hui, la marque souhaite aller plus loin et propose une solution de réservation d’hôtels “digitale et humaine” dans laquelle les clients ont plus que jamais confiance (The Trusted Hotel Solution). Pour cela, elle fait le choix d’articuler sa stratégie autour de 6 engagements essentiels et concrets, garants de la réussite des enjeux mobilité de ses clients.

DÉCOUVRIR LES ENGAGEMENTS D’HCORPO

Pour accompagner son développement commercial, Hcorpo présente sa nouvelle identité visuelle et son nouveau site vitrine

Cette nouvelle identité s’appuie notamment sur un nouveau logo composé des 3 cercles historiques de la marque, désormais réunis pour renforcer ses valeurs et son ADN : le bleu représente l’industrie corporate et l’ambition internationale de la marque, le jaune souligne l’innovation qui caractérise la solution Hcorpo et le vert marque l’implication de la marque en faveur des engagements RSE & du “Care”.

Cette dernière couleur est l’élément de différenciation de ce nouveau branding. Elle évoque les actions entreprises au profit d’un accompagnement dédié par les équipes Hcorpo, de nouvelles fonctionnalités de réservation et de la création de nouveaux programmes d’engagement tels que Miles & Act.

En plus de son rebranding affirmé, Hcorpo se dote d’un nouveau site vitrine.

VISITER LE NOUVEAU SITE VITRINE

Restez connectés !

L’année 2022 s’annonce riche en nouveautés pour Hcorpo ! D’ici quelques mois, la marque dévoilera notamment une évolution majeure de son site de réservation et la création de nouvelles fonctionnalités.

Share